Agritrop
Home

Atouts et limites des incitations économiques des producteurs de coton du Cameroun et de Centrafrique pour promouvoir la qualité de la fibre

Kadekoy-Tigague David, Folefack Denis Pompidou, Mbétid-Bessane Emmanuel, Havard Michel. 2010. Atouts et limites des incitations économiques des producteurs de coton du Cameroun et de Centrafrique pour promouvoir la qualité de la fibre. In : Savanes africaines en développement : innover pour durer. Actes du colloque, Garoua, Cameroun, 20-23 avril 2009. Seiny Boukar L. (ed.), Boumard Philippe (ed.). PRASAC. N'Djamena : PRASAC, 13 p. Colloque Savanes africaines en développement : Innover pour durer, Garoua, Cameroun, 20 April 2009/23 April 2009.

Paper without proceedings
[img] Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_554264.pdf

Télécharger (112kB)

Titre anglais : Strengths and weakness of economics incentives of cotton producers in Cameroon and the Central African Republic (CAR) to promote the quality of cotton fiber

Abstract : Les crises successives du marché mondial du coton affectent les filières cotonnières du Cameroun et de Centrafrique. Pour surmonter ces crises, les sociétés cotonnières de ces pays misent, entre autres, sur l'amélioration de la qualité de la fibre du coton à l'aide d'incitations économiques dont les atouts et les limites sont analysés dans cette communication. Cette dernière s'appuie sur des études réalisées entre 2005 et 2007 sur les dynamiques au sein de la production et de la transformation primaire du coton. Globalement, les producteurs estiment que certaines pratiques (mobilisation de main-d'oeuvre) pour améliorer la qualité du coton-graine (récolte soignée) et certaines modalités d'application des règles (décote, classement) pour bénéficier des incitations économiques (prix plus élevé) les découragent. De plus, les conditions économiques défavorables (faible prix d'achat du coton-graine, coût élevé des intrants) et certaines pratiques (ramassage et paiement tardif du coton-graine) sont perçues comme des incitations négatives, ayant entrainé l'abandon du coton par 36 % des exploitants au Cameroun et 75 % en Centrafrique ces dernières années. Dans un tel contexte, ces incitations sont insuffisantes pour le maintien des filières. D'autres mesures sont indispensables, telles l'amélioration des relations entre producteurs, organisations de producteurs (OP) et sociétés cotonnières, la facilitation de l'accès aux intrants, l'enlèvement et le paiement du coton-graine à temps, l'octroi par les Etats de subventions pour soutenir ces filières, l'appui-conseil aux exploitations agricoles et le renforcement des capacités des OP. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Fibre végétale, Coton

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun, République centrafricaine

Mots-clés complémentaires : Fibre de coton, Filière

Classification Agris : E16 - Production economics

Auteurs et affiliations

  • Kadekoy-Tigague David, ICRA (CAF)
  • Folefack Denis Pompidou, MINREST (Cameroun) (CMR)
  • Mbétid-Bessane Emmanuel, CIRAD-PERSYST-UMR QUALITROP (GLP)
  • Havard Michel, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (CMR) ORCID: 0000-0002-9261-8435

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/554264/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]