Agritrop
Home

Acclimatation des volailles au chaud et au froid pendant l'incubation

Collin Anne, Bedrani Larbi, Loyau Thomas, Mignon-Grasteau Sandrine, Métayer-Coustard Sonia, Praud Christophe, De Basilio Vasco, Requena Fanny, Bastianelli Denis, Duclos Michel J., Tesseraud Sophie, Berri Cécile, Yahav Shlomo. 2011. Acclimatation des volailles au chaud et au froid pendant l'incubation. In : Neuvièmes Journées de la Recherche Avicole, 29 et 30 mars 2011, Tours, France. s.l. : s.n., pp. 74-80. Journées de la recherche avicole. 9, Tours, France, 29 March 2011/30 March 2011.

Paper without proceedings
[img] Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_559666.pdf

Télécharger (294kB)

Titre anglais : Embryo heat and cold acclimation in poultry

Abstract : Les volailles à croissance rapide sont sensibles à la chaleur en période de finition. En effet, leur sélection sur des critères de performance de croissance a favorisé la masse musculaire au détriment d'organes impliqués dans la thermorégulation, tels que les systèmes cardiovasculaire et respiratoire. Ceci peut se traduire par des baisses de performances en cas de chaleur modérée et chronique: les oiseaux diminuent leur production de chaleur en réduisant leur consommation d'aliment, ce qui allonge la durée d'élevage. Mais si la température ambiante d'élevage n'est pas contrôlée, un coup de chaleur aigu peut entraîner des mortalités et pose des problèmes de bien-être. A l'inverse, l'exposition au froid augmente la consommation d'aliment, diminue l'efficacité alimentaire des volailles et augmente la mortalité en élevage. Différentes stratégies génétiques, techniques ou alimentaires peuvent être mises en oeuvre pour améliorer la tolérance des oiseaux à des variations de conditions thermiques. Durant la dernière décennie les efforts ont notamment porté sur l'acclimatation pendant la période périnatale. Cette acclimatation met en jeu des mécanismes de régulation épigénétiques qui modulent à long terme la température interne des volailles. A terme, si ces techniques se révélaient applicables à grande échelle, elles pourraient favoriser la robustesse et le bien-être des volailles face aux variations de températures, tout en préservant leurs performances zootechniques. Dans cette revue, nous rappellerons les principales techniques d'acclimatation embryonnaire et les fondements physiologiques de leur mise en ouvre. Nous évoquerons ensuite les voies de recherche concernant la compréhension des mécanismes mis en jeu et l'intérêt potentiel de ces techniques pour la filière avicole. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Volaille, Aviculture, Température, Développement biologique

Classification Agris : L52 - Animal physiology - Growth and development

Auteurs et affiliations

  • Collin Anne, INRA (FRA)
  • Bedrani Larbi, INRA (FRA)
  • Loyau Thomas, INRA (FRA)
  • Mignon-Grasteau Sandrine, INRA (FRA)
  • Métayer-Coustard Sonia, INRA (FRA)
  • Praud Christophe, INRA (FRA)
  • De Basilio Vasco, UCV (VEN)
  • Requena Fanny, INIA (VEN)
  • Bastianelli Denis, CIRAD-ES-UMR SELMET (FRA) ORCID: 0000-0002-6394-5920
  • Duclos Michel J., INRA (FRA)
  • Tesseraud Sophie, INRA (FRA)
  • Berri Cécile, INRA (FRA)
  • Yahav Shlomo, ARO (ISR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/559666/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-06 ]