Agritrop
Home

Les Sphingidae, probables pollinisateurs des baobabs malgaches

Ryckewaert Philippe, Razanamaro Onja, Rasoamanana Elysée, Rakotoarimihaja Tantelinirina, Ramavovololona Perle, Danthu Pascal. 2011. Les Sphingidae, probables pollinisateurs des baobabs malgaches. Bois et Forêts des Tropiques (307) : pp. 55-68.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img] Published version - Français
License Licence Creative Commons.
document_560035.pdf

Télécharger (1MB)

Titre espagnol : Los Sphingidae, probables polinizadores de los baobabs Malgaches / Titre anglais : Sphingidae as likely pollinators of Madagascar's baobabs

Quartile : Q4, Sujet : FORESTRY

Abstract : Des comparaisons phénologiques et morphologiques des fleurs des six espèces de baobabs, Adansonia spp., endémiques de Madagascar et une étude des insectes visiteurs de ces fleurs ont été menées in situ afin d'identifier les pollinisateurs possibles de ces arbres. Les baobabs malgaches sont regroupés en deux sections en fonction de la longueur de l'androcée (tube pollinique plus filet des étamines)e: les Longitubae, A. za, A. rubrostipa, A. madagascariensis et A. perrieri, dont l'androcée varie de 110 à 277 mm de long, et les Brevitubae, A. grandidieri, A. suarezensis, ayant des androcées beaucoup plus courtes (de 45 à 79 mm de long). Les baobabs des deux sections ont des pollens de type zoophile e: grande taille, paroi externe verruqueuse et revêtue d'une substance collante. Une corrélation entre la longueur des trompes des Sphingidae butinant les fleurs des baobabs et la taille de l'androcée apparaît comme un critère déterminant pour qu'une espèce visiteuse des fleurs puisse avoir une fonction de pollinisateur. Quatre espèces de Sphingidae, Agrius convolvuli, Coelonia solani, Xanthopan morgani et C. fulvinotata, ont une trompe de longueur supérieure à 110 mm qui leur permettrait d'assurer la pollinisation des Longitubaee; mais seules les deux premières espèces ont été observées sur les fleurs. Chez les Brevitubae, les Sphingidae ayant une trompe comprise entre 45 et 70 mm, comme Nephele comma, observé sur A. grandidieri, auraient la possibilité de féconder les fleurs. Cela est confirmé par la présence de grains de pollen de baobab sur le corps de certains Sphingidae capturés sur les fleurs. Les Longitubae pourraient être des espèces à pollinisation strictement sphingophile, tandis que les Brevitubae ont des fleurs dont la morphologie montrerait une adaptation à la pollinisation par les chauves-souris mais aussi par certains Sphingidae. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : In order to identify the possible pollinators of six endemic Baobab species, Adansonia spp., in Madagascar, in situ phenological and morphological comparisons were made together with a study of insects visiting baobab flowers. madagascan baobabs are divided into two groups according to the length of the male organ (anther and filament): Longitubae, A. za , A. rubrostipa , A. madagascariensis and A. perrieri , where the anther and filament range from 110 to 277 mm in length, and Brevitubae, A. grandidieri , A. suarezensis , which have a much shorter male organ (45 to 79 mm). In both groups, the pollen grains are large, lumpy and covered with a sticky substance, indicating zoophilous dispersal. A correlation between the proboscis length of insects and the length of the male organ in the baobab flowers they visit appears to determine their potential as pollinators. Four Sphingidae species, Agrius convolvuli, Coelonia solani , Xanthopan morgani and C. fulvinotata , have a proboscis longer than 110 mm, which would allow them to pollinate species in the Longitubae group; however, only the first two species were observed on the flowers. Sphingidae with a 45 to 70 mm proboscis, such as Nephele comma , which was observed on A. grandidieri , would be able to pollinate Brevitubae flowers. This is borne out by the presence of baobab pollen grains on the bodies of certain Sphingidae captured on the flowers. Pollination of species in the Longitubae group could thus be exclusively by Sphingidae moths, while the morphology of the flowers in the Brevitubae group suggest they may be adapted to pollination by bats but also by certain Sphingidae. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Adansonia, Sphingidae

Mots-clés géographiques Agrovoc : Madagascar

Classification Agris : F50 - Plant structure
F63 - Plant physiology - Reproduction
K01 - Forestry - General aspects

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2005-2013) - Agriculture, environnement, nature et sociétés

Auteurs et affiliations

  • Ryckewaert Philippe, CIRAD-PERSYST-UPR HortSys (MTQ)
  • Razanamaro Onja, Université d'Antananarivo (MDG)
  • Rasoamanana Elysée, Université d'Antananarivo (MDG)
  • Rakotoarimihaja Tantelinirina, Université d'Antananarivo (MDG)
  • Ramavovololona Perle, Université d'Antananarivo (MDG)
  • Danthu Pascal, CIRAD-ES-UPR BSef (MDG)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/560035/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-12-08 ]