Agritrop
Home

L'intégration des riverains d'aires protégées aux démarches de conservation de la faune sauvage d'Afrique centrale : l'obstacle posé par les pratiques des projets

Binot-Herder Aurélie. 2011. L'intégration des riverains d'aires protégées aux démarches de conservation de la faune sauvage d'Afrique centrale : l'obstacle posé par les pratiques des projets. Bulletin de l'Association de Géographes Français, 88 (4) : pp. 432-443.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_563497.pdf

Télécharger (201kB)

Titre anglais : The appropriation of conservation policies of the wild fauna in Central Africa by populations neighboring protected areas: The obstacles created by project practices

Abstract : La plupart des initiatives de conservation de la biodiversité sauvage africaine affichent clairement l'objectif d'intégrer les communautés riveraines des aires protégées dans la gouvernance environnementale. Mais le bilan de ces démarches de gestion participative de la nature, au niveau des aires protégées africaines et de leur périphérie, est globalement assez négatif. Notamment, la participation des riverains reste souvent extrêmement passive et ne débouche pas sur un réel partenariat pour la gestion des ressources naturelles. Notre hypothèse est qu'une meilleure compréhension et prise en compte des dynamiques territoriales locales et des questions foncières dans les démarches d'aménagement est indispensable pour ouvrir la voie à une participation locale active. Nous illustrons notre propos à travers la démarche d'aménagement qui a été mise en oeuvre par un projet européen en périphérie du parc national de Zakouma (Tchad). (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Most African wildlife conservation projects clearly aim at integrating local communities in the environmental governance. However, on the edge of African protected areas, these community- based projects assessment is globally rather negative. In protected areas buffer zones, local residents' participation remains extremely passive. It does not lead to partnersh ip for natural resources management. Our hypothesis is that a better understanding and consideration of the local territories management patterns and land tenure issues is necessary to implement community based projects. We illustrate it through the land management plan which was implemented by EU at the edge of Zakouma national park (Chad). (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Zone protegée, gestion des ressources naturelles, Conservation des ressources, Participation, Gestion foncière, Aménagement du territoire, Système agropastoral, Population rurale

Mots-clés géographiques Agrovoc : Europe, Afrique centrale, Tchad

Classification Agris : P01 - Nature conservation and land resources
E11 - Land economics and policies
E51 - Rural population

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2005-2013) - Agriculture, environnement, nature et sociétés

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/563497/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-25 ]