Agritrop
Home

Présélection pour la résistance à lamaladie de la pourriture brune des cabosses du cacaoyer

Surujdeo-Maharaj Surendra, Bharath Sarah, Singh V., Bekele Frances L., Butler David R., Umaharan Pathmanathan, Iwaro A.D., Eskes Albertus. 2012. Présélection pour la résistance à lamaladie de la pourriture brune des cabosses du cacaoyer. In : 17th Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère : Résumés = 17th International Cocoa Research Conference ; 17th Conferencia Internacional De Investigaçao Sobre 0 Cacau ; 17th Conferencia International de Investigacion en Cacao. Lagos : Alliance des Pays Producteurs de Cacao, Résumé, p. 137. Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère. 17, Yaoundé, Cameroun, 15 October 2012/20 October 2012.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_568439.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Abstract : Mille cent soixante-dix plants de descendants de 24 croisements faisant intervenir 48 parents de trois groupes de population de cacaoyers (Forastero, Refractario et Trinitario) ont été évalués pour leur résistance foliaire à Phytophthora palmivora en utilisant un es sur disques de feuilles (LDT). Les 48 parents utilisés dans les croisement ont aussi été évalués pour la résistance des cabosses à l'aide du test d'inoculation sur des cabosses détachées (DPT) et pour les performances au champ relatives à la pour brame et à la maladie des balais de sorcières. Un large écart entre les scores de morbidité moyens ont été observés en réponse à l'infection à la fois chez les populations parentales (1,27 à 4,40) et les descendants (1,84 à 3,32), basés sur une échelle d'évaluation de la maladie allant de 1 à 5. Les scores du test DTP allaient de 1 à 6, basés sur une échelle d'évaluation de la maladie allant de 1 à 8. Le nombre de cabosses infectées pour les parents allait de 0 à 5 par accession. Plusieurs méthodes d'évaluation (LDT, DPT et observations an champ) pour la résistance à la pourriture brume ont été examinées pour déterminer la nature de la relation qui existe entre elles. Aucune relation linéaire (coefficient de corrélation R2= 0,024) n'a été observée lorsque les moyennes des descendants pour le LDT ont fait l'objet d'une analyse de régression sur les demi-moyennes parentales, ce qui suggère que les performances parentales peuvent ne pas être un véritable indicateur pour la performance des descendants. De la même façon, de faibles relations ont été observées entre observation sur le terrain pour les parents et LDT pour leurs descendants (coefficient de corrélation R2 = 0,005) et aussi entre DTP (parents) et LDT pour leurs descendants (coefcient de corrélation R2 = 0,006). De plus, seule une relation très faible existait entre DPT et observations au champ (coefcient de corrélation R2 = 0,0002), ce qui signifie que le DPT peut ne pas refléter la situation réelle de la résistance au champ. Les implications de ces conclusions en lien avec l'application du LDT comme outil pour l'évaluation de la résistance foliaire à Phytophthora palmivora chez les clones de cacaoyers et leurs populations de sélection sont analysées. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : H20 - Plant diseases
F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Surujdeo-Maharaj Surendra, UWI (TTO)
  • Bharath Sarah, UWI (TTO)
  • Singh V., UWI (TTO)
  • Bekele Frances L., UWI (TTO)
  • Butler David R., UWI (TTO)
  • Umaharan Pathmanathan, University of West Indies (TTO)
  • Iwaro A.D., UWI (TTO)
  • Eskes Albertus, CIRAD-BIOS-UPR Bioagresseurs (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/568439/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-09 ]