Agritrop
Home

Acteurs, thèmes et échelles des systèmes d'information élevage : quel potentiel pour des systèmes collaboratifs ? l'exemple du système livestock information and management system (LIMS) de la southern african development community (SADC)

Bonnet Pascal. 2011. Acteurs, thèmes et échelles des systèmes d'information élevage : quel potentiel pour des systèmes collaboratifs ? l'exemple du système livestock information and management system (LIMS) de la southern african development community (SADC). In : Actes de l'atelier de formation collective : Systèmes d'information et outils de pilotage du secteur élevage dans les pays du Sud : Postures et méthodes. Duteurtre Guillaume (ed.), Bonnet Pascal (ed.), Dutilly Céline (ed.), Napoléone Martine (ed.), Touré Ibra (ed.). CIRAD, INRA. Montpellier : CIRAD, pp. 26-43. Atelier de formation collective "Systèmes d'information et outils de pilotage du secteur élevage dans les pays du Sud : postures et méthodes", Montpellier, France, 11 July 2011/13 July 2011.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_573022.pdf

Télécharger (1MB)
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_573022.pdf

Télécharger (8MB)

Matériel d'accompagnement : 1 diaporama (87 vues)

Abstract : Disposer de données brutes est la première étape dans une démarche d'appropriation quantitative et de suivi d'un secteur économique comme l'élevage. Les données brutes seront ensuite transformées en information de synthèse, comme des indicateurs de tableaux de bord sectoriels ou en cartes, et à terme en intelligence stratégique par et pour les acteurs du secteur dans leur diversité. Les systèmes d'information qui délivrent des statistiques brutes sont de multiple nature. Dans le domaine de l'élevage, de nombreuses demandes couvrent des thématiques aussi variées que les données de prix, d'effectifs, de production, de commerce, des données de santé animale ou sur les ressources alimentaires. Les méthodologies développées pour acquérir de telles données sont diverses. Elles concernent d'une part des enquêtes agricoles intégrant des aspects sur le capital et les productions des ménages et les pratiques d'élevage, et d'autre part des recensements agricoles systématiques ou fait à l'occasion de certains programmes (campagnes de vaccination..), ou l'utilisation de données brutes satellitaires pour le suivi et l'estimation de la capacité d'accueil des pâturages. Dans tous ces exemples de multiples acteurs individuels ou institutionnels, privés et publics sont engagés, ce qui reflète l'organisation de l'état, de la société civile, du monde économique et des professionnels autour de thématiques et de réseaux qui leur sont propres ou qui sont partagés. Ces acteurs agissent aussi à des échelles de collecte d'information qui correspondent à leurs espaces et cycles de décision. On peut donc parler d'un espace fragmenté d'information et de décision sur le plan thématique, scalaire, institutionnel. Cet espace aboutit à une multiplication des systèmes d'information plus ou moins interconnectés apportant leur propre interprétation thématique du secteur. L'utilisateur externe d'information comme le décisionnaire se retrouve rapidement confronté à ce réseau de sources de données quelques fois contradictoires et finit souvent par se référer à une base centralisée et unique comme la base internationale FAOSTAT. Pour le secteur élevage de la région SADC riche de 15 pays, une tentative d'harmoniser et surtout d'intégrer divers systèmes et réseaux d'information nationaux et sous nationaux préexistants a été lancée en 2006 afin de remédier à cette fragmentation extrême des données brutes et de proposer un système collaboratif semi ouvert à des utilisateurs publics et privés. L'article présente le contexte politique, les principes et solutions mises en oeuvre et les différentes étapes du diagnostic technique et organisationnel qui ont été nécessaires. Il discute certains concepts techniques et organisationnels référant aux réseaux de données et aux quatre composantes d'un système d'information collaboratif (" hardware software humanware dataware "). Il propose enfin une analyse des positionnements et stratégies d'acteurs de la collecte des données de la région, de leurs modes de participation, de leurs pratiques dans la collecte et le partage de données sur l'élevage et de l'agriculture. Il conclue finalement sur les aspects fédérateurs du projet et sur les processus de collaboration nécessairement progressifs mis en jeu, mais aussi sur les limites d'une telle tentative d'intégration et de mise en commun de mix de données. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : L01 - Animal husbandry
E16 - Production economics
C30 - Documentation and information

Auteurs et affiliations

  • Bonnet Pascal, CIRAD-ES-UMR SELMET (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/573022/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]