Agritrop
Home

Bioécologie de la Punaise du manguier, Orthops palus

Atiama Morguen, Ramage T., Schmitt Tristan, Moutoussamy Marie-Ludders, Matocq Armand, Ajaguin Soleyen Cédric, Muru David, Jacquot Maxime, Deguine Jean-Philippe. 2015. Bioécologie de la Punaise du manguier, Orthops palus. In : Biodiversité et protection agroécologique des cultures. Actes du Séminaire Biophyto, Saint-Pierre, La Réunion, 21-24 octobre 2014. Deguine Jean-Philippe (ed.), Gloanec Caroline (ed.), Schmitt Tristan (ed.). Saint-Denis : Chambre d'Agriculture de la Réunion, pp. 132-136. ISBN 978-2-87614-704-1 Séminaire Biophyto, Saint-Pierre, Réunion, 21 October 2014/24 October 2014.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_575961.pdf

Télécharger (634kB)

Abstract : Décrite pour la première fois en Ouganda en 1947, l'espèce Orthops palus (Taylor) n'est jusqu'à maintenant recensée qu'à La Réunion, où elle est considérée comme l'un des principaux ravageurs du manguier (Mangifera indicae L.). Les adultes et les larves de cet insecte piquent les inflorescences de manguier et entraînent leur desséchement. Peu de connaissances sont disponibles sur ce ravageur, ce qui rend délicate la gestion de ses populations. La présente étude a pour objectif d'acquérir des connaissances sur le statut, la biologie et l'écologie de cet insecte et sur la structuration génétique de ses populations. Les principaux résultats font état de l'existence de plus d'une dizaine d'espèces de Miridae en verger lors de la pleine floraison du manguier. Dans cette Miridofaune, O. palus occupe une place prépondérante. Le suivi des parcelles du réseau Biophyto (www.biophyto.org), effectué de 2012 à 2014, montre d'importants dégâts provoqués par O. palus sur certaines parcelles ; pour d'autres, il se révèle très difficile de quantifier l'impact de ce ravageur tant les dégâts sont le résultat d'attaques simultanées de plusieurs bioagresseurs (oïdium, Cécidomyie des fleurs,...). La bioécologie de cette punaise est aujourd'hui mieux connue grâce à des données obtenues sur son cycle biologique et sur les interactions qu'elle entretient avec diverses espèces végétales présentes dans et en dehors des vergers de manguiers. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Auteurs et affiliations

  • Atiama Morguen, CIRAD-BIOS-UMR PVBMT (REU)
  • Ramage T.
  • Schmitt Tristan, CIRAD-BIOS-UMR PVBMT (REU)
  • Moutoussamy Marie-Ludders, CIRAD-BIOS-UMR PVBMT (REU)
  • Matocq Armand, MNHN (FRA)
  • Ajaguin Soleyen Cédric, CIRAD-BIOS-UMR PVBMT (REU)
  • Muru David, CIRAD-BIOS-UMR PVBMT (REU)
  • Jacquot Maxime, CIRAD-BIOS-UMR PVBMT (REU)
  • Deguine Jean-Philippe, CIRAD-BIOS-UMR PVBMT (REU)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/575961/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-03 ]