Agritrop
Home

The limits and failures of existing forest governance standards in semi arid contexts

Gautier Denis, Garcia Claude, Negi S., Wardell David Andrew. 2015. The limits and failures of existing forest governance standards in semi arid contexts. International Forestry Review, 17 (2) : pp. 114-126.

Journal article ; Article de synthèse ; Article de revue à facteur d'impact
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
License Licence Creative Commons.
Gautier et al 2015 - The limits and failures of existing forest governance standards in semi arid contexts.pdf

Télécharger (13MB) | Request a copy

Titre français : Limites et échecs des normes de la gestion forestière actuelle dans le contexte de zones semi-arides / Titre espagnol : Los límites y los fracasos de la gobernanza forestal existence estándares en contextos semiáridas

Quartile : Q3, Sujet : FORESTRY

Abstract : Dry forests today are managed following the standards of scientific forestry imported in the tropics in the XIXth century by the colonial empires. The model proved efficient to control deforestation and regulate production but its evolution even after decolonization increased the segmentation between forests and agriculture and the lack of consideration for local knowledge by the forest administration. The process of decentralization of forest management that disseminated in the 1990s aimed at bringing back local communities within the formal management of forests. However the results of this process, often restricted to a simple transfer of tools and techniques, have fallen below expectations. If discourses shifted towards a better recognition of local needs, knowledge and constraints, the day-to-day implementation of participatory forest management in the dry lands remains fraught with administrative inefficiencies and a mistrust of local communities. Sustainable management of dry forests is yet to be invented. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Les forêts sèches sont gérées selon les principes de la foresterie scientifique importés dans le monde tropical au XIXe siècle par les Empires coloniaux. Le modèle s'est avéré efficace pour contrôler la déforestation et réguler la production de bois. Mais son évolution s'est traduite par un cloisonnement grandissant entre la forêt et l'agriculture et une absence de reconnaissance des savoirs locaux par le gestionnaire officiel. La mise en place de gestion décentralisée intervenue depuis les années 1990 cherchait à recentrer la gestion forestière sur les communautés locales. Pourtant, trop souvent limitée à un transfert de techniques, ce processus a peu de résultats à mettre à son crédit. Si le discours a évolué vers une plus grande prise en compte des acteurs locaux, trop souvent sa mise en application reste marquée par des lourdeurs administratives et une méfiance vis-à-vis des populations locales. La gestion durable des forêts sèches reste à inventer. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : forêt tropicale, Zone aride, Aménagement forestier, gestion des ressources naturelles, Gouvernance, Communauté rurale, Décentralisation, Utilisation des terres, Politique de développement, Réglementation, Développement durable, Approches participatives

Mots-clés géographiques Agrovoc : Sénégal, Madagascar, Inde, Brésil

Classification Agris : K01 - Forestry - General aspects
E14 - Development economics and policies
P01 - Nature conservation and land resources
E11 - Land economics and policies

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2014-2018) - Sociétés, natures et territoires

Auteurs et affiliations

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/578077/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-30 ]