Agritrop
Home

L'urbanisation, facteur de développement ou d'exclusion de l'agriculture familiale en périphérie des villes : le cas de la ville de Meknès, Maroc

Valette Elodie, Dugué Patrick. 2017. L'urbanisation, facteur de développement ou d'exclusion de l'agriculture familiale en périphérie des villes : le cas de la ville de Meknès, Maroc. VertigO, 17 (1), n.spéc. Tensions sur l'espace agricole : quand les enjeux fonciers réinterrogent le rapport entre propriété et usage, 23 p.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à comité de lecture Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
vertigo-18413.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture; Arts : Cinéma

Abstract : Des facteurs variés tels que les politiques publiques en faveur du relogement des populations démunies, la promotion de la privatisation des droits fonciers agricoles, ainsi que plus généralement la croissance économique ont favorisé l'étalement urbain dans les principales villes du Maghreb dont Meknès au Maroc. Cette urbanisation s'intensifie au détriment des terres à fort potentiel agronomique malgré les lois pour la préservation des terres agricoles. À Meknès, les agriculteurs familiaux situés en périphérie urbaine ont fourni la grande majorité du foncier constructible. Cet article présente la diversité des stratégies foncières de ces agriculteurs qui témoignent de la prise en compte de la nouvelle donne foncière, ainsi que des capacités de résistance ou de négociation des acteurs. Pour une majorité des agriculteurs propriétaires de leurs parcelles, la vente des terres a permis des investissements dans différents secteurs (transport, commerce…), mais aussi dans l'agriculture, in situ ou via l'achat de terres loin de la ville. Une minorité a préféré conserver ses terres afin d'éviter la vente à des intermédiaires et s'inscrit dans une stratégie d'attente spéculative. Par contre pour les agriculteurs exploitant des terres collectives sans droit de propriété privée, les stratégies sont de défense ou de conflit, dans un contexte où leurs capacités de négociation des prix ou de refus de la cession sont quasi nulles. De façon plus générale, ces processus spéculatifs favorisent l'achat des terres de l'ensemble de la plaine par des investisseurs et des néo-agriculteurs en zone périurbaine comme en zone rurale. L'accroissement du prix de la terre fertile en zone périurbaine entraine celui du prix des terres de même qualité en zone rurale et donc fragilise l'agriculture familiale au Maroc qui n'est plus en mesure de s'opposer aux investisseurs et grands propriétaires terriens sur un marché foncier de plus en plus spéculatif. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Various factors such as relocation of poor populations policies, promotion of land rights privatization, and, more generally, economic growth fostered urban sprawl in main Maghreb cities, including Meknès, Morocco. This urbanization increases at the expense of high potential agricultural land, despite preservation laws for agricultural land. In Meknes, family farmers settled in city outskirts provided most of building land. This article presents the diversity of land tenure strategies adopted by these farmers. It shows that they take into account the new actors game, as well as actors' resistance or negotiation skills. For a majority of farmers who owned their plots, selling land allowed to invest in various sectors (transport, trade, etc.); sometimes they have invested in agriculture too, in situ or through purchasing of land away from the city. A minority preferred to keep their land to avoid sale to intermediaries and adopt a speculative strategy. Instead, farmers using collective land without private property rights, have only defense or conflict strategies; they are in a context where their ability to negotiate prices or refuse the transfer is virtually nil. More generally, these speculative processes favor land purchase throughout the plain by investors and neo-farmers in both peri-urban and rural areas. Increase of fertile land price in the periurban zone induces a similar increase for similar land in rural areas; thus it weakens family farming in Morocco as this category of farmers cannot oppose investors and large landowners. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Agriculture périurbaine, Urbanisation, Exploitation agricole familiale, Gestion foncière, Utilisation des terres, Propriété foncière, Droit foncier, Prix, Investissement, Terre, Terre communale, Zone périurbaine

Mots-clés géographiques Agrovoc : Maroc

Mots-clés complémentaires : Stratégie paysanne

Mots-clés libres : Agriculture périurbaine, Urbanisation, Stratégies foncières, Meknès, Maroc

Classification Agris : E11 - Land economics and policies
E80 - Home economics, industries and crafts
B10 - Geography
E13 - Investment, finance and credit
D50 - Legislation

Axe stratégique Cirad : Axe 5 (2014-2018) - Action publique pour le développement

Auteurs et affiliations

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/584561/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]