Agritrop
Home

The improvement of camel reproduction performances: Just a technical question?

Faye Bernard. 2018. The improvement of camel reproduction performances: Just a technical question?. Revue Marocaine des Sciences Agronomiques et Vétérinaires, 6 (2) : pp. 265-269.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
faye-b.pdf

Télécharger (866kB) | Preview

Titre français : L'amélioration des performances de reproduction chez le chameau : juste une question technique ?

Abstract : The question of “How to improve camel reproduction” is an age-old dilemma for scientists and veterinarians in the camel sector. In 1990, during the workshop organized in Paris, on the topic “Is it possible to improve the reproductive performance of the camel?”, Professor Musa (Sudan) said that “although the field of camel reproduction is no longer the virgin area it used to be ten years ago, there are still a lot of gaps in our knowledge concerning camel reproduction”. Among the questions, it was mentioned that infertility was still not well defined in the camel as compared with other farm animals. Knowledge has progressed over the last 25 years but, the improvement in reproductive efficiency of the camel is still limited. The improvement in reproductive efficiency has two main objectives: (i) to contribute to genetic progress, and (ii) to increase the numerical productivity of the camel herd. The main parameters contributing to this productivity are the fertility rate (number of live calves at term/mean number of adult females) of both male and female, the intercalving interval and embryo and calf survival. The main advances over the past 25 years have been due to better management regarding the diagnosis of gestation and fetus monitoring, a better understanding of mechanisms to stimulate male libido, a more rational culling policy for camels with genital abnormalities, better general hygiene of the farm at calving (distribution of colostrum) and at weaning, better health management (vaccination, parasitism prevention) and the introduction of assisted reproductive techniques such as artificial insemination and embryos transfer (AI, ET). On the other hand, advances in the organizational aspects at national level are quite insufficient. For example, no real performance control to identify the best potential genitors, no collection of data regarding reproductive performances except at some big dairy farms and even the strategy for reducing the calving interval has not really been established. In addition, the knowledge and capability of the farmers, veterinarians and technicians at the national level is still insufficient to observe progress in camel reproductive performances and even if these performances were to be improved, there is no national monitoring system to measure this improvement. A demographic model,such as the Leslie Model, could help as a first step in understanding the initial ways for improving camel productivity such as decreasing calf mortality, increasing fertility and decreasing the intercalving interval ? An example is given in the presentation.

Résumé (autre langue) : La question du “comment améliorer la reproduction chez la chamelle” est un vieux dilemme pour les chercheurs et les praticiens vétérinaires dans le secteur camelin. En 1990, au cours de l'atelier organisé à Paris, sur le thème “Est-il possible d'améliorer les performances reproductive chez le chameau ?”, le Professeur Musa (Soudan) écrivait “bien que le domaine de la reproduction cameline ne soit plus un terrain vierge depuis une dizaine d'années, il y a encore beaucoup de lacunes dans notre connaissance concernant la reproduction du chameau”. Parmi ces questions, il était mentionné que l'infertilité n'était pas encore bien définie chez le chameau, comparé à d'autres espèces de rente. Certes, les connaissances ont beaucoup progressé depuis 25 ans, mais l'amélioration de l'efficacité reproductive du chameau reste encore limitée. L'amélioration de cette efficacité a deux objectifs principaux : (i) contribuer au progrès génétique, et (ii) augmenter la productivité numérique des troupeaux camelins. Les principaux paramètres contribuant à cette productivité sont le taux de fertilité (nombre de chamelons vivants à terme/nombre moyen de femelles adultes) des mâles et des femelles, l'intervalle entre mises bas, et le taux de survie embryonnaire ou néonatal. Les principales avancées depuis 25 ans ont porté sur une meilleure gestion concernant le diagnostic de gestation et le suivi embryonnaire, une meilleure connaissance des mécanismes stimulant la libido, une meilleure politique rationnelle de réforme des chamelles avec anormalités génitales, une meilleure hygiène des fermes à la mise bas (distribution du colostrum) et au sevrage, une meilleure gestion sanitaire (vaccination, prévention parasitaire) et l'introduction des techniques de reproduction assistée telles que l'insémination artificielle et le transfert d'embryons (IA, TE). D'un autre côté, les avancées dans les aspects organisationnels aux niveaux nationaux sont tout-à-fait insuffisantes. Par exemple, il n'y a pas de réel contrôle de performances pour identifier les géniteurs à bon potentiel, aucune collecte des données concernant les performances de reproduction, à l'exception de quelques grandes fermes laitières, et même absence de stratégie de réduction de l'intervalle entre mise-bas. De plus, les connaissances des chameliers, des vétérinaires et des techniciens au niveau national sont encore insuffisantes pour observer un progrès des performances reproductives de la chamelle, et même si ces performances ont été améliorées, il n'existe aucun système de suivi national pour mesurer cette amélioration. Un modèle démographique, tel que le modèle de Leslie, peut contribuer dans une première étape à comprendre les voies initiales pour améliorer la productivité cameline en permettant de faire le choix entre diminuer la mortalité du chamelon ou augmenter la fertilité et diminuer l'intervalle entre mises bas. Un exemple est donné dans la présentation.

Mots-clés géographiques Agrovoc : Maroc

Mots-clés libres : Camel, Reproduction, Technical innovations, Performances farmers organization

Classification Agris : L53 - Animal physiology - Reproduction
L01 - Animal husbandry

Axe stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Faye Bernard, CIRAD-ES-UMR SELMET (FRA) - auteur correspondant

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/588227/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]