Agritrop
Home

La trajectoire d'institutionnalisation de l'agriculture biologique en Ouganda, success story de l'Afrique subsaharienne

Bendjebbar Pauline. 2018. La trajectoire d'institutionnalisation de l'agriculture biologique en Ouganda, success story de l'Afrique subsaharienne. Cahiers Agricultures, 27 (4), dossier Agriculture biologique en Afrique : diversité des trajectoires:45003, 7 p.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
P-Bendjebbar.pdf

Télécharger (195kB) | Preview

Titre anglais : The institutionalization trajectory of organic agriculture in Uganda, a sub-Saharan African success story

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : Cet article analyse la progressive institutionnalisation de l'agriculture biologique en Ouganda depuis les années 1990, marquée par l'existence de 200 000 producteurs certifiés biologiques, un mouvement national, ainsi qu'une politique dédiée en cours d'élaboration. Cette success story s'explique par une agriculture au départ " biologique par défaut " (absence d'utilisation d'intrants chimiques de synthèse) et par l'absence de service public d'encadrement agricole (non-diffusion de techniques conventionnelles), conséquences d'une histoire politique et économique singulière. Ce contexte a été propice à l'adoption et à la diffusion de techniques biologiques. La politique libérale et l'encouragement au développement d'une agriculture commerciale ont ensuite favorisé l'essor des projets de production et d'exportation d'une agriculture biologique certifiée, soutenus par d'importants programmes d'aide au développement, tel EPOPA. La création de NOGAMU, organisation qui chapeaute le mouvement biologique, marque la stabilisation d'un réseau national d'acteurs.

Résumé (autre langue) : Since the 90s, organic farming in Uganda has gone through a process of progressive institutionalization. Data show not only the existence of 200 000 certified organic producers but also a national movement, as well as an organic public policy under development. Due to its peculiar political history, the Ugandan agriculture is characterized both by the non-use of synthetic fertilizers making it “organic by default” and the non-spread of conventional techniques due to the absence of public support for extension services. This political and agricultural ecosystem explains its success. Later, liberalization and the political support towards commercial agriculture favored the rise of certified organic exports and production projects with the support of development aid programs such as EPOPA. The umbrella organization for organic agriculture, NOGAMU, was created, helping the stabilization of a national network.

Mots-clés Agrovoc : agroécologie, Agriculture durable, certification, Développement agricole

Mots-clés géographiques Agrovoc : Ouganda

Mots-clés libres : Institution, Agriculture biologique, Contexte socioéconomique, Histoire, Ouganda

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems
E10 - Agricultural economics and policies
D50 - Legislation

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Bendjebbar Pauline, CIRAD-ES-UMR MOISA (FRA) - auteur correspondant

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/588703/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-09-30 ]