Agritrop
Home

Modélisations de l'interaction pollinisateurs/palmiers à l'aide d'approches déterministes et multi-agents. Application sur l'estimation du taux de nouaison

Dumont Yves, Soulie Jean-Christophe, Michel Fabien. 2018. Modélisations de l'interaction pollinisateurs/palmiers à l'aide d'approches déterministes et multi-agents. Application sur l'estimation du taux de nouaison. In : JFSMA 2018 - Systèmes multi-agents : Distribution et décentralisation. Picard Gauthier (ed.), Lang Christophe (ed.), Marilleau Nicolas (ed.). Toulouse : Cépaduès, pp. 137-146. ISBN 978-2-36493-675-1 Journées francophones sur les systèmes multi-agents (JFSMA 2018). 26, Métabief, France, 10 October 2018/12 October 2018.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID589355.pdf

Télécharger (5MB) | Request a copy
[img] Post-print version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
2018_ElaPalm_JFSMA.pdf

Télécharger (1MB) | Request a copy

Abstract : Cet article présente des travaux de modélisation et de simulation dédiés à l'étude des dynamiques liées à la pollinisation du palmier à huile par un charançon, Elaeidobius spp. Ce dernier a absolument besoin d'une inflorescence mâle pour compléter son cycle de vie. Cependant les jeunes parcelles (3-7 ans) produisent principalement des inflorescences femelles, ce qui empêche la stabilisation de la population de pollinisateurs, et par conséquence, une bonne nouaison. Deux questions sous-tendent ainsi cette recherche : (1) Quelle est la densité par ha d'inflorescences mâles nécessaires pour maintenir la population des pollinisateurs au-dessus d'un certain seuil ? (2) Quelle est la taille optimale de la population qui maximise la nouaison? Dans ce cadre, nous décrivons ici deux approches de modélisation complémentaires et discutons les premiers résultats ainsi obtenus.

Résumé (autre langue) : This paper presents modeling and simulation works dedicated to the study of dynamics related to the pollination of oil palm by a weevil, Elaeidobius spp. The latter absolutely needs a male inflorescence to complete its life cycle. However, young plots (3-7 years old) mainly produce female inflorescences, which prevents the stabilization of the pollinator population, and thus a good fruit set. Thus, two questions underly this research : (1) What is the density per ha of male inflorescences required to keep the pollinator population above a threshold? (2) What is the optimal population size to maximize the fruit set ? In this scope, we here describe two complementary modeling approaches and discuss the first results we have obtained.

Mots-clés libres : Palmier à huile, Pollinisateur, Modélisation mathématique, Modélisation individu-centré, Simulations

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/589355/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-12-18 ]