Agritrop
Home

Etude génomique de l'atténuation de la souche vaccinale de la Peste des Petits Ruminants (PPR)

Eloiflin Roger-Junior. 2018. Etude génomique de l'atténuation de la souche vaccinale de la Peste des Petits Ruminants (PPR). Montpellier : Université de Montpellier, 41 p. Mémoire de master 2 : Interactions microorganismes hôtes et environnements. Biologie agrosciences : Université de Montpellier

Disertation
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
rapport-stage IMHE M2_Eloiflin-Roger-junior-2018.pdf

Télécharger (1MB) | Request a copy

Encadrement : Bataille, Arnaud

Abstract : La peste des petits ruminants (PPR) est une maladie virale extrêmement contagieuse se caractérisant par une immunosuppression entrainant chez l'animal des fièvres, une pneumonie et conduisant à la mort. On la retrouve en Afrique en Asie et au Moyen-Orient. L'agent viral responsable est de la famille des Paramyxoviridae et du genre Morbillivirus. Le vaccin le plus utilisé (Nigeria 75-1) provient de la souche sauvage isolée au Nigeria et atténuée par 75 passages au travers de cellules Véro (cellules de reins de singe). Au cours de ces 75 passages, 18 mutations sont générées. La présence au CIRAD de différents passages clés représentent une réelle opportunité d'études de l'apparition des différentes mutations au cours de la production du vaccin. Par le biais du séquençage en profondeur et d'une analyse bio-informatique/statistique l'évolution de la population virale au cours de ces différents passages est suivie.

Résumé (autre langue) : The Peste des Petits Ruminants is a highly contagious viral disease of small ruminants that causes immunosuppression leading to fever, pneumonia and ultimately death. It is found mainly in parts of Africa, Asia and the Middle-East. The viral agent responsible is the peste des petits ruminants virus (PPRV), from the family Paramyxoviridae and the genus Morbillivirus. The most commonly used vaccine (Nigeria 75-1) was isolated from a wild type strain in Nigeria and subcultured 75 times through a Vero cell line (kidney epithelial cells extracted from monkeys). Throughout these 75 passages, 18 mutations were generated. The presence of different key passages at the CIRAD represent a real opportunity to study the occurrence of mutations during vaccine production. The evolution of the viral population throughout these different stages is monitored by ultra-deep sequencing and bioinformatic/biostatistical analysis.

Auteurs et affiliations

  • Eloiflin Roger-Junior, CIRAD-BIOS-UMR ASTRE (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/590118/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]