Agritrop
Home

Impacts agronomiques, économiques et environnementaux de quelques amendements organiques à Nkolondom (Yaoundé-Cameroun)

Seh Ngoun Emmanuel. 2009. Impacts agronomiques, économiques et environnementaux de quelques amendements organiques à Nkolondom (Yaoundé-Cameroun). Yaoundé : CRESA, 116 p. Mémoire de master 2 : Etudes d'impacts environnementaux : CRESA

Disertation
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID591679.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Encadrement : Omoko, Michel ; Simon, Serge

Abstract : Dans le souci de mettre au point des stratégies et techniques de valorisation des déchets urbains, les impacts agronomiques, environnementaux et économiques de deux amendements organiques (fumier de poulet de chair et compost d'ordures ménagères) ont été évalués sur la culture de la laitue (Lactuca sativa). Pour y parvenir, deux essais en champ ont été conduits chacun pendant deux cycles de culture en milieu paysan dans la zone de maraichage de Nkolondom, banlieue de Yaoundé. Dans le premier essai, huit traitements ont été comparés dans un dispositif à quatre blocs complètement randomisés. Le second essai, destiné à établir des courbes de réponse de la laitue aux doses croissantes de fumier ou de compost, comportait également huit traitements disposés en blocs complètement randomisés à quatre répétitions. Les essais en champs ont été complétés par des analyses en laboratoire des échantillons de sols, d'amendements organiques et de laitue. Les résultats obtenus ont montré que : Sur le plan agronomique, l'effet des blocs était non significatif au seuil de 5% pour tous les paramètres observés. Les traitements ont influencé les rendements frais en laitue de manière très hautement significative (p<0,0001) pendant les deux cycles de culture dans le premier essai. Ces rendements ont varié de 1,700 ± 0,17 kg/m2 (sur les parcelles témoins) à 3,133 ± 0,17 kg/m2 (sur les parcelles fertilisées par une combinaison fumier + engrais) au premier cycle de culture et de 1,200 ± 0,14 kg/m2 (sur parcelles témoins) à 4,480 ± 0,14 kg/m2 (sur les parcelles fertilisées conformément à la pratique paysanne) au second cycle de culture. Sur la base des rendements cumulés des deux cycles, les traitements ont été classés comme suit : pratique paysanne ≥ fumier + engrais > fumier ≥ compost ≥ compost + engrais ≥ compost + fumier + engrais > engrais ≥ témoin. Les courbes de réponse du rendement de la laitue aux doses des amendements organiques sont représentées par les équations suivantes : Rendement (kg/m2) = 3,09 + 1,43 log (kg fumier/m2) avec R2 = 0,950 et rendement (kg/m2) = 2,47 + 1,38 log (kg compost/m2) avec R2 = 0,938. Sur le plan environnemental, le compost a eu un impact significativement supérieur à celui du fumier et/ou de l'engrais en ce qui concerne le recyclage des ordures ménagères et l'assainissement des villes. La production d'un kilogramme de laitue permet de recycler 21,332 ± 0,3 kg d'ordures ménagères contre 0,857 ± 0,3 kg de fumier. Aussi a-t-il été constaté que le compost a eu un impact supérieur à celui du fumier et/ou l'engrais en ce qui concerne l'amélioration de quelques caractéristiques du sol. L'épandage du fumier ou du compost n'a pas présenté des risques de contamination des parcelles en cuivre, zinc et plomb. Les analyses microbiologiques réalisées indiquent que le risque de contamination de ces amendements organiques par des agents infectieux est faible même si un cas de présence d'Escherichia coli a été révélé sur un échantillon de compost après stockage. En revanche, l'engrais était plus rentable sur le plan économique que le fumier et le compost. En effet, les coûts respectifs de production d'un kilogramme de laitue sont de 17,443 ± 5,24 F CFA, 32,192 ± 5,24 F CFA et 373,27 ± 5,24 F CFA. La pratique paysanne se situe à 45,590 ± 5,24 F CFA.

Résumé (autre langue) : In a bid to develop strategies and technical of valorisation of urban waste, the agronomic, environmental and economical impacts of two organic manures (compost from household refuse and chicken droppings) have been evaluated on lettuce (Lactuca sativa) culture. During two cycles of lettuce cultivation, two trials were carried out in Nkolondom (around urban area of Yaoundé). In the first trial, eight treatments were compared in four blocks completely randomized. In the second, two response curves of lettuce were established with four doses of chicken droppings and three doses of compost. Work on the fields was followed and completed by the analysis of soil samples, organic manure and lettuce in the laboratory. The results obtained showed that: From the agronomic aspect, the block effect is not significant on 5% of probability of all parameters observed. The treatments effects on lettuce yield were highly significant (p<0,0001) during the two cycles in the first trial. These yields ranged from 1,700 ± 0,17 kg/m2 (on the plots without fertilizer) to 3,133 ± 0,17 kg/m2 (on plots which received chicken droppings + mineral fertilizer) in the first cycle and from 1,200 ± 0,14 kg/m2 (on the plots without fertilizer) to 4,480 ± 0,14 kg/m2 (on the plots which received farmers practice) in the second cycle. In base of cumulus yield of two cycles, the treatments are classified in this other farmers practice ≥ chicken dropping + mineral fertilizer > chicken dropping ≥ compost ≥ compost + mineral fertilizer ≥ compost + chicken droppings + mineral fertilizer > mineral fertilizer ≥ no fertilization. The curves responses of lettuce obtain are follow: yield (kg/m2) = 3,09 + 1,43 log (kg chicken droppings/m2) avec R2 = 0,950 et yield (kg/m2) = 2,47 + 1,38 log (kg compost/m2) avec R2 = 0,938. From the environmental aspect, compost had a high significant impact than chicken droppings and/or mineral fertilizer concerning the recycling of household refuse and the clean up of towns. The production of a kilogram of lettuce recycle 21,332 ± 0,3 kg of household refuge against 0,857 ± 0,3 kg of chicken droppings. It was equally observed that compost had the highest impact compared to chicken droppings and/or mineral fertilizers as far as it concerns the improvement of soil characteristics. The application of chicken droppings and of compost manure did not present risks of contaminating the soil with copper, zinc and lead. Micro-biological analyses carried out indicate that the risk of contamination of these manures by infectious agents was quite negligible even if the presence of Escherichia coli was revealed on a sample of compost manure after stocking. From the economic perspective, mineral fertiliser had the best performance than compost and chicken droppings. The fertilizations costs of producing a kilogram of lettuce are respectively 17,443 ± 5,24 F CFA, 32,192 ± 5,24 F CFA et 373,27 ± 5,24 F CFA. Farmers practice cost are 45,590 ± 5,24 F CFA.

Mots-clés Agrovoc : Engrais organique, Déchet agricole, Déchet urbain, Utilisation des déchets, Culture maraîchère, Lactuca sativa

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun

Classification Agris : F04 - Fertilizing
Q70 - Processing of agricultural wastes
000 - Autres thèmes

Auteurs et affiliations

  • Seh Ngoun Emmanuel, CRESA (CMR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/591679/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-06 ]