Agritrop
Home

Recul et persistance du paludisme en Union des Comores : une approche géographique pour déterminer l'importance des facteurs environnementaux et sociaux dans son maintien

Attoumane Artadji. 2019. Recul et persistance du paludisme en Union des Comores : une approche géographique pour déterminer l'importance des facteurs environnementaux et sociaux dans son maintien. Saint-Denis : Université de la Réunion, 257 p. Thèse de doctorat : Géographie : Université de la Réunion

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID595197.pdf

Télécharger (11MB) | Preview

Encadrement : Pennober, Gwenaëlle ; Cardinale, Eric

Abstract : Le paludisme a sévi dans l'archipel des Comores depuis 1925 où une grande épidémie s'est déclenchée à la Grande Comore. Ces îles ont offert des conditions favorables au développement des vecteurs responsables de la transmission du paludisme (Anopheles gambiae et Anopheles funestus) avec un climat tropical humide, une forte densité hydrographique, un environnement forestier et marécageux et la construction de citernes de collecte d'eau de pluie dans les habitations. Cette maladie est devenue endémique stable depuis les années 70 et un problème de santé publique majeur jusqu'aux années 2000. Dès la fin des années 90, le gouvernement comorien a décidé de mettre en place une stratégie de lutte contre le paludisme par la lutte anti-vectorielle et la protection de la population contre les piqûres des moustiques. Ces vingt dernières années, ces actions de lutte contre le paludisme se sont intensifiées et, pour la première fois, un traitement de masse à base d'Artequick a été réalisé à Mohéli (2007-2009), à Anjouan (2012-2013) et à la Grande Comore (2013). Depuis, un recul spectaculaire du paludisme a été observé sur l'ensemble des îles, car Mohéli et Anjouan sont entrées en phase de pré-élimination et la Grande Comore en phase de contrôle. Cette thèse décrit, dans la première partie, l'évolution spatiale et temporelle du paludisme avant et après le traitement de masse pour appréhender l'impact des différentes actions de lutte. Une cartographie de la prévalence en milieu hospitalier et de l'incidence du paludisme à l'échelle des districts sanitaires et des villages montre son recul à Anjouan et Mohéli et son maintien à la Grande Comore. Les tests d'autocorrélation spatiale ont révélé une similitude de la transmission du paludisme entre des localités proches, qui forment des clusters à la Grande Comore. Nous avons démontré, dans la deuxième partie, qu'il existe bel et bien une influence des facteurs environnementaux sur la transmission du paludisme bien que les actions de lutte ont plus de poids. À l'échelle des districts sanitaires, des modèles de régressions linéaires simple et multiple ont été établis entre l'incidence du paludisme et les caractéristiques de l'occupation du sol des îles et les indicateurs paysagers à l'échelle des villages de la Grande Comore. Une enquête sur les connaissances, les pratiques et les vulnérabilités des populations a été menée sur 1288 ménages de l'Union des Comores pour appréhender les facteurs de vulnérabilité favorables à la transmission du paludisme. Au-delà de la présence des citernes dans les ménages, le lieu de dépôt de déchets ménagers favoriserait son maintien à la Grande Comore. L'enquête a révélé que plusieurs ménages de la grande île n'avaient pas pris le traitement de masse de 2013. Cette thèse permet de mieux comprendre les aspects humains et environnementaux du maintien du paludisme et vise ainsi à mieux cibler les futures actions de lutte.

Résumé (autre langue) : Malaria has been present in the Comoros archipelago since 1925, when a major epidemic was first recorded in Grande Comore. The islands have been favourable to the development of vectors causing malaria transmission (Anopheles gambiae and Anopheles funestus) due to the high tropical rainfall, high hydrographic density, the suitable environment with forests and wetlands, as well as the construction of water reservoirs in households. This disease has been endemic since the 1970s and a major public health problem until the 2000s. From the end of the 1990s, the Comorian government has decided to implement a strategy to control malaria by anti-malaria vector control and population protection against mosquito bites. In the last twenty years, malaria control efforts have been intensified and for a first time, mass treatment with Artequick has been carried out in Mohéli (2007-2009), Anjouan (2012-2013) and Grande Comore (2013). There has since been a dramatic decline in malaria on all the islands, as Mohéli and Anjouan have entered a pre-elimination phase and Grande Comore is in the control phase. In the first part, this thesis describes the spatial and temporal dynamics of malaria before and after mass treatment in order to understand the impact of different control actions. A mapping of hospital prevalence and incidence of malaria at the district and village levels shows its decline in Anjouan and Mohéli and its persistence in Grande Comore. Spatial autocorrelation tests have revealed a similarity in malaria transmission between neighbouring localities that are forming clusters in Grande Comore. In the second part, it was demonstrated that environmental factors have an influence on malaria transmission, despite the greater importance of control actions. At the district level, simple and multiple linear regression models have been established between the incidence of malaria and land cover / land use patterns of islands and landscape indicators at the village level in Grande Comore. A survey on people's knowledge, practices and vulnerabilities was conducted among 1,288 households in the Union of the Comoros to assess factors of vulnerability that contribute to malaria transmission. Beyond having water reservoirs in households, the waste disposal location would also have an impact on malaria in Grande Comore. The survey revealed that several households on the large island did not take the 2013 mass treatment. This thesis provides a better understanding of the human and environmental aspects of malaria maintenance and thus aims to better target future control actions.

Mots-clés Agrovoc : Santé publique, Transmission des maladies, Prophylaxie des maladies, Distribution géographique, Vecteur de maladie

Mots-clés géographiques Agrovoc : Comores

Classification Agris : 000 - Autres thèmes
L73 - Animal diseases

Auteurs et affiliations

  • Attoumane Artadji, Université de la Réunion (REU)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/595197/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-06-06 ]