Agritrop
Home

Sensibilité du cacaoyer aux mirides : recherche de marqueurs biochimiques

Cros Emile, Bastide Philippe, Nguyen-Ban Jean, Armengaud P.. 1999. Sensibilité du cacaoyer aux mirides : recherche de marqueurs biochimiques. In : Efficacité de la production cacaoyère et la qualité du cacao au 21è. Actes = The efficacy of cocoa production and the quality of cocoa in the 21st century ; La eficacia da producao e a qualidade do cacau no seculo XX ; La eficacia de la produccion del cacao y la calidad del cacao en el siglo XXI : proceedings ; atas ; actas. Lagos : Cocoa Producers' Alliance, pp. 325-329. ISBN 9839906348 Conférence internationale sur la recherche cacaoyère. 12, Salvador de Bahia, Brésil, 17 November 1996/23 November 1996.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID6821.pdf

Télécharger (2MB)

Titre espagnol : Susceptibilidad del cacao a los miridios : Busqueda de marcadores bioquimicos / Titre anglais : Susceptibility of the cacao tree to mirids : Research of biochemical tracers / Titre portugais : Susceptibilidad del cacao a los miridios : Busqueda de marcadores bioquimicos

Abstract : Les méthodes d'évaluation de la sensibilité des cacaoyers aux attaques de mirides reposent jusqu'à présent sur des tests biologiques en relation avec les observations aux champs. Or, depuis quelques années, un grand nombre de fonctions biologiques des plantes sont attribuées aux flavonoides et en particulier aux flavonols. L'hypothèse que ces composés de couleur jaune seraient susceptibles d'attirer les insectes et que la notion de sensibilité serait liée à celle d'attractivité a été appliquée au cacaoyer. Les composés phénoliques sont extraits classiquement et analysés par chromatographie (CCM, HPLC). Des essais préliminaires réalisés sur feuilles, tiges serni-aoûtées de 4 cacaoyers ont montré que les feuilles de clones sensibles contenaient des teneurs plus élevées en flavonols. Un travail complémentaire effectué sur 9 clones cultivés en serre (UPA 143, UPA 608, Na 32, IFC 5, IFC 2, GU 147P, UF 667, ICS 95, SNK 12) a permis de préciser le stade de développement foliaire le mieux adapté à l'étude du pool phénolique et surtout de mettre en évidence 2 flavonols particuliers présents dans les clones sensibles, Enfin, une analyse réalisée à partir de 7clones cultivés en champ, dont 60 identiques aux précédents, a permis de souligner les différences de teneurs "serre/charnp" pour un même stade foliaire, mais surtout de confirmer la présence en grande quantité des 2 flavonois dans les feuilles des clones sensibles (ICS 95, UF 667). Ces composés, non encore définitivement identifiés, sont respectivement des dérivés de la quercétine et du kaempférol. La présence systématique de ces composés dans les clones sensibles étudiés apparaît comme un indicateur intéressant de la sensibilité du cacaoyer aux mirides. Ces premiers résultats demandent cependant à être étendus à d'autres cacaoyers pour attribuer un rôle de marqueur à ces falvonols. La technique mise en oeuvre ne nécessite qu'un matériel de laboratoire très limité et pourrait être appliquée assez facilement dans les stations d'outre-mer. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Cros Emile, CIRAD-CP-CACAO (FRA)
  • Bastide Philippe, CIRAD-CP-CACAO (VUT)
  • Nguyen-Ban Jean, CIRAD-CP-DDC (FRA)
  • Armengaud P.

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/6821/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-03 ]