Agritrop
Home

Impacts des perturbations anthropiques (pâturage, feu et coupe de bois) sur la dynamique de la savane arborée en zone soudano-sahélienne nord du Cameroun

Ntoupka Mama. 1999. Impacts des perturbations anthropiques (pâturage, feu et coupe de bois) sur la dynamique de la savane arborée en zone soudano-sahélienne nord du Cameroun. Montpellier : UPV, 270 p. Thèse de doctorat : Biologie des populations et écologie : Université Paul Valéry

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID517139-1.pdf

Télécharger (93MB) | Preview

Titre anglais : Impact of human disturbances (browsing by livestock, fire and wood-cuttings) on the dynamics of a Sudano-Sahelian tree savanna site in northern Cameroon

Abstract : L'étude sur la dynamique des savanes secondaires soudano-sahéliennes nord du Cameroun (800 mm de précipitations) a permis de quantifier et de qualifier leurs réponses aux principales perturbations anthropiques. Elle a été réalisée en mode diachronique sur un dispositif expérimental installé depuis 1985 en split-plot à trois facteurs: pâturage (2 modalités : pâturé ou non), feu (4 modalités: sans feu, feu précoce tous les trois ans, feu précoce annuel, feu tardif annuel), coupe de bois (3 modalités: sans coupe, coupe dite traditionnelle à rotation de 3 ans, coupe dite améliorée à rotation de 6 ans). L'évolution de la strate ligneuse, herbacée et de la production ligneuse a ainsi été suivie sur des parcelles de grandes taille (1 ha). La dynamique décrite n'est pas totalement conforme à un modèle unique même si le concept général de la succession est valable pour tous les traitements. On note une grande influence du milieu édaphique sur les réponses de la végétation aux perturbations étudiées. Les changements de trajectoire deviennent importants à partir de la troisième année. Le feu apparaît comme facteur essentiel de l'évolution de la flore et de la végétation, suivi du prélèvement du bois. L'effet pâturage nettement moins sensible, permet cependant d'augmenter la production du bois. Le type de coupe de bois dit d'amélioration paraît être à préconiser pour un maintien du capital ligneux et herbacé. La protection contre le feu a un effet améliorateur sur la production et la régénération des arbres et du fourrage. Elle permet de doubler la productivité de 0,25 m3 /ha/an en condition réelle à 0,57 m3 /ha/an. Une proposition d'aménagement a été préconisée à la fin de cette étude, pour un maintien du capital ligneux, herbacé et de la diversité végétale. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Savane, Biodiversité, Pâturage, Abattage d'arbres, Dynamique des populations, Population végétale

Classification Agris : F40 - Plant ecology

Auteurs et affiliations

  • Ntoupka Mama, Université Paul Valéry (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/517139/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-07-11 ]