Agritrop
Home

Adaptation des éleveurs ovins face aux multiples changements d'ordre environnementaux et socioéconomiques dans les territoires steppiques. Cas des agropasteurs de la région d'El-Guedid Djelfa

Kanoun Mohamed. 2016. Adaptation des éleveurs ovins face aux multiples changements d'ordre environnementaux et socioéconomiques dans les territoires steppiques. Cas des agropasteurs de la région d'El-Guedid Djelfa. El-Harrach : ENSA, 209 p. Thèse de doctorat : Sciences agronomiques : Ecole nationale supérieure agronomique El-Harrach

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
KANOUN M. Thèse 20160605 ENSAA Algérie.pdf

Télécharger (3MB) | Preview

Encadrement : Ikhlef, Hacène ; Huguenin, Johann

Abstract : En Algérie, la production animale demeure un secteur d'importance politique, sociale et économique considérable. En effet, ce secteur représente près de 51% du Produit Intérieur Brut de l'Agriculture. L'élevage des petits ruminants, notamment ovins, qui participe pour 50 % à la formation de ce PIB est concentré principalement dans les territoires steppiques où de nombreux changements ont été enregistrés et qui ont engendré un contexte d'incertitudes élevé (climat, démographie, programmes de développement, pression sur les ressources, urbanisation, etc.). Les objectifs assignés à cette thèse sont d'une part, d'appréhender les capacités des éleveurs à se maintenir sur ce territoire soumis à de forte contraintes et incertitudes et, d'autre part, d'apprécier les facultés de résilience des systèmes d'élevage identifiés. L'hypothèse de base de cette thèse est que face à ce contexte d'incertitudes et jeux de contraintes, les éleveurs ont appris à s'adapter selon les opportunités présentes qui sont basées sur la valorisation de leurs différents "atouts-capitaux" (capital naturel, physique, financier, social, humain et de savoirs) pour développer des stratégies diversifiées de mise en oeuvre de leurs projets de production. La recherche a été conduite en faisant appel à des enquêtes quantitatives et qualitatives le plus souvent participatives auprès de 86 éleveurs appartenant à différentes fractions de la communauté agropastorale des Ouled M'Hani, située dans la zone d'El-Guedid-Djelfa de la région de Djelfa. Afin de comprendre les stratégies qui permettent aux éleveurs de développer des flexibilités multiples, un cadre d'approche intégré a été mis au point. Il repose sur le croisement de plusieurs disciplines et sciences (zootechnie, écologie, agronomie, sociologie, économie, gestion et communication. En outre, pour analyser les logiques des éleveurs en matière de valorisation des différents capitaux (atouts) dans la mise en oeuvre de leurs stratégies d'adaptation pour faire face aux multiples contraintes, l'approche basée sur "Sustainable Livelihood Approache SLA" a été mobilisée. Les principaux résultats montrent que les agropasteurs sont dans une logique d'adaptation permanente. Tous les systèmes d'élevage ont réussi à se maintenir et à se reproduire en s'appuyant sur des stratégies diverses et variées pour assurer un accès facile aux différentes ressources fourragères locales (autoproduites, louées et achetées). Ils combinent de façon variés leurs capitaux (ressources ou atouts) dans leurs décisions qui conditionnent la façon dont ils vont appréhender et anticiper les situations de sécheresse. Les capitaux humain et social restent des éléments importants dans la manière dont les éleveurs répondent aux événements qui affectent leur activité. Cette dotation en capitaux permet en effet aux éleveurs de développer des stratégies basées sur la diversification des produits et des revenus, l'agrandissement du patrimoine foncier et animal et surtout la mobilité des troupeaux, etc. Cependant, pour apprécier l'efficacité des stratégies variées mises en oeuvre par les différents groupes d'agropasteurs, des activités participatives de suivi s de performances sont à envisager. Elles permettront de mieux juger l'efficience et la pertinence des leviers et actions déployés actuellement par les agropasteurs. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : In Algeria, livestock production remains an important sector in a political, social, and economic viewpoint. Indeed, this sector represents almost 51% of the GDP of Agriculture. The small ruminants, especially sheep, which participates for 50% to the formation of the GDP is concentrated mainly in the steppe territory where many changes have been observed and have created an environment of high uncertainty (climate, demography, development programs, pressure on resources, urbanization, etc.). The objectives of this thesis are, firstly, to understand the capabilities of herders to remain on the territory subjected to high stresses and uncertainties and, secondly, to assess the powers of resilience of herding systems identified. The main assumption of this thesis is that face to this context of un certainty and constraint sets, herders have learned to adapt according to present opportunities that are based on the valuation of their various "assets-capital" (natural, physical, financial, social, human capital and knowledge) to develop diversified strategies of implementation of their production projects. The research was conducted by using quantitative and qualitative surveys often participatory in 86 herders from different fractions of Ouled M'Hani's agropastoral community, located in the area of El-Guedid Djelfa of Djelfa region. To understand the strategies that allow farmers to develop multiple flexibilities, an integrated approach framework was developed. It is based on the intersection of several disciplines and sciences (animal science, ecology, agronomy, sociology, economics, management and communication. In addition, to analyze the logic of breeders in valuing the various assets in the implementation of their coping strategies to deal with multiple constraints, the approach based on "Sustainable Livelihood Approach SLA" was mobilized. The main results show that agro pastoralists are in a constant logic of adaptation. All livestock systems have managed to maintain and reproduce based on various and varied strategies to ensure easy access to various local feed resources (self-produced, rented and purchased). They combine so varied their capital (resources or assets) in their decisions that determine the way they will understand and anticipate drought situations. The human and social capitals are important elements in how herders respond to events that affect their business. This capital endowment makes it possible breeders to develop strategies based on product and income diversification, the expansion of land and animal capital and especially the mobility of herds, etc. However, to assess the effectiveness of various strategies implemented by different groups of agro-pastoralists, participatory activities of performance monitoring are considered. They will better judge the efficiency and relevance of the levers and actions being made by agro-pastoralists. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Élevage, Ovin, Système agropastoral, Steppe, Ressource naturelle, Changement climatique, adaptation aux changements climatiques, Méthode d'élevage, Changement social, Adaptation, Enquête, approches participatives, Étude de cas, Population agricole

Mots-clés géographiques Agrovoc : Algérie

Mots-clés libres : Agropasteur, Steppe, Ressources, Changement climatique, Élevage ovin, Adaptation

Classification Agris : L01 - Animal husbandry
P40 - Meteorology and climatology
U30 - Research methods
E51 - Rural population
E50 - Rural sociology

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Kanoun Mohamed, ENSA (DZA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/583728/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-01-05 ]