Agritrop
Home

L'anthracnose de blessure de la banane : premiers résultats de l'enquête diagnostic réalisée aux Antilles françaises

Chillet Marc, De Lapeyre Luc, Joas Jacques, Folliot Michel, Dorel Marc, Marchal Jean, Dubois Cécile, Perrier Xavier. 1998. L'anthracnose de blessure de la banane : premiers résultats de l'enquête diagnostic réalisée aux Antilles françaises. In : ACORBAT 1998 Memorias - XIII Reunion = ACORBAT 1998 Comptes Rendus - XIIIe Réunion = ACORBAT 1998 Proceedings - XIII Meeting. Arizaga L.H. (ed.). Guayaquil : CONABAN, pp. 234-251. Réunion ACORBAT. 13, Guayaquil, Équateur, 23 November 1998/29 November 1998.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Autre titre : Wounding anthracnose of banana : first results of the appraisal survey in the French West Indies

Abstract : L'anthracnose de blessure de la banane due à #Colletotrichum musae# est une maladie post-récolte qui cause d'importantes pertes de production aux Antilles françaises, principalement au second semestre de l'année sur des fruits issus des bananeraies de basse altitude. Une enquête-diagnostic a été menée en Guadeloupe et en Martinique en 1996 et 1997 sur 120 parcelles représentatives de l'ensemble des situations pédo-climatiques et des techniques culturales de chaque île. Plusieurs critères de qualité du fruit ont été analysés : la pression naturelle d'inoculum, la dureté de la pulpe, et l'efficacité du traitement fongicide. Les analyses statistiques ont permis de montrer que le niveau de contamination est fortement lié à la qualité du nettoyage de la parcelle, puis à la zone pédo-climatique, caractérisée par la pluviométrie. Il n'y a pas de relation directe entre l'anthracnose et les critères mécaniques du fruit. Pour la dureté de la pulpe, il apparaît que les facteurs explicatifs de la variabilité sont l'altitude, puis la teneur en certains éléments minéraux dans la pulpe des fruits. Pour le critère relatif à l'efficacité du traitement fongicide, il semble que l'altitude soit le facteur explicatif le plus pertinent. Les fruits provenant des bananeraies d'altitudes élevés (plus de 300m) présentent des caractéristiques de résistance plus importantes que les fruits des zones de pleines. Cependant, aucun facteur relatif à la nutrition minérale du bananier et au rendement de la parcelle n'a pu être relié avec la sensibilité à C. musae des fruits. Des hypothèses relatives à des stress de culture pendant la phase de croissance des fruits, engendrant une modification du potentiel de qualité de la banane, sont alors envisagées

Mots-clés Agrovoc : Banane, Colletotrichum, Anthracnose, Maladie postrécolte, Lutte après récolte, Qualité, Fermeté, Pulpe de fruits, Fongicide, Enquête pathologique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Martinique, Guadeloupe

Mots-clés complémentaires : Colletotrichum musae, Inoculum

Classification Agris : H20 - Plant diseases
J11 - Handling, transport, storage and protection of plant products

Auteurs et affiliations

  • Chillet Marc, CIRAD-FLHOR-BPA (GLP)
  • De Lapeyre Luc, CIRAD-FLHOR-BPA (GLP)
  • Joas Jacques, CIRAD-FLHOR-BPA (MTQ)
  • Folliot Michel, CIRAD-FLHOR-BPA (MTQ)
  • Dorel Marc, CIRAD-FLHOR-BPA (FRA)
  • Marchal Jean, CIRAD-FLHOR-ARF (FRA)
  • Dubois Cécile, CIRAD-FLHOR-DIR (FRA) ORCID: 0000-0002-9167-4080
  • Perrier Xavier, CIRAD-FLHOR-DIR (FRA) ORCID: 0000-0002-0092-003X

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/390699/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-14 ]