Agritrop
Home

Comprendre la contribution de la recherche à l'innovation collective par l'exploration de mécanismes de renforcement de capacité

Toillier Aurélie, Devaux-Spatarakis Agathe, Faure Guy, Barret Danielle, Marquié Catherine. 2018. Comprendre la contribution de la recherche à l'innovation collective par l'exploration de mécanismes de renforcement de capacité. Cahiers Agricultures, 27 (1), dossier Evaluer les impacts des recherches en agriculture sur la société : outils, méthodes, études de cas:15002, 13 p.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
cagri170061.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Understanding the contribution of research to collective innovation through the exploration of capacity development mechanisms

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : Le renforcement des capacités à innover apparaît comme un nouveau moyen pour assurer un développement durable dans les pays du Sud. Dans le secteur de l'agriculture, l'innovation est essentiellement collective, ce qui appelle les chercheurs à sortir de leur rôle de producteurs de connaissances pour s'engager auprès des acteurs en situation d'innovation. Si une diversité de pratiques de recherche engagée sont apparues, il n'existe cependant pas aujourd'hui une vision claire des différentes façons dont les chercheurs contribuent à l'innovation. L'objectif de cet article est d'identifier les différentes modalités de contribution des chercheurs au renforcement des capacités à innover. Pour cela, les auteurs ont développé un cadre d'analyse ex post qui met en perspective deux corpus de littérature, sur l'apprentissage et le management de l'innovation. Ce cadre permet de caractériser des séquences de situations d'apprentissage et une diversité de postures des chercheurs aux différentes étapes de l'innovation pour rendre compte de leurs contributions. À partir d'une étude approfondie de treize cas d'innovation dans lesquels le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) s'est engagé avec ses partenaires de recherche du Sud, quatre types de contribution des chercheurs au renforcement des capacités à innover ont été identifiés : faciliter des apprentissages de façon non supervisée, planifier et encadrer des apprentissages, créer des besoins d'apprentissage et y répondre pas à pas, se laisser guider par l'exploration et les besoins des utilisateurs. Nos résultats suggèrent qu'une gestion stratégique des processus d'innovation par les organismes de recherche pourrait être rendue possible par le suivi et l'évaluation des situations d'apprentissage, d'une part de façon à renforcer les capacités à innover des chercheurs eux-mêmes et d'autre part pour agencer au mieux les compétences et ressources disponibles, faire évoluer les mandats des chercheurs et rationaliser leurs investissements. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Capacity development for innovation is emerging as a new way to ensure sustainable development in developing countries. In the agricultural sector, innovation is essentially collective, which calls on researchers to step out of their role as producers of knowledge in order to engage with innovating actors. While a diversity of engaged research practices has emerged, there is not yet a clear understanding of the different ways in which researchers contribute to innovation. The aim of this paper is to identify the types of contribution of researchers to capacity-development for innovation. To this end, the authors have developed an ex post analytical framework that puts into perspective two corpus of literature: on learning and management of innovation. This framework makes it possible to characterize sequences of learning situations and a variety of postures of researchers at different stages of innovation in order to account for their contributions. Based on an in-depth study of thirteen innovation cases in which the French Agricultural Centre for International Development (CIRAD) was engaged with its Southern research partners, four types of contribution of researchers to capacity development to innovate have been identified: to facilitate learning in an unsupervised way; to plan and manage learning processes; to create and respond to learning needs step by step; to be guided by the exploration and needs of end-users. Our results suggest that strategic management of innovation processes by research organizations could be made possible by the monitoring and evaluation of learning situations, on the one hand to strengthen researchers' capacity to innovate, and on the other hand, to better coordinate the skills and resources available, to change the mandates of researchers and to rationalize their investments. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Recherche agronomique, Innovation, Apprentissage, Adoption de l'innovation, Scientifique, Agriculteur, approches participatives, Méthodologie, Analyse de système, Étude de cas, Pays en développement

Classification Agris : A50 - Agricultural research
E14 - Development economics and policies
C20 - Extension

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2014-2018) - Agriculture écologiquement intensive

Auteurs et affiliations

  • Toillier Aurélie, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (BFA) - auteur correspondant
  • Devaux-Spatarakis Agathe, Université de Montpellier (FRA)
  • Faure Guy, CIRAD-ES-UMR INNOVATION (FRA) ORCID: 0000-0001-8327-6085
  • Barret Danielle
  • Marquié Catherine, CIRAD-PERSYST-UPR AIDA (FRA)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/586470/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-28 ]