Agritrop
Home

Atelier d'échanges et d'écriture de projet thème "habitat et plantes compagnes" 18, 19 et 20 octobre 2011 Cotonou (Bénin) : Divecosys Diversification des systèmes de culture pour une gestion agroécologique des bio-agresseurs en Afrique de l'Ouest

Marnotte Pascal. 2011. Atelier d'échanges et d'écriture de projet thème "habitat et plantes compagnes" 18, 19 et 20 octobre 2011 Cotonou (Bénin) : Divecosys Diversification des systèmes de culture pour une gestion agroécologique des bio-agresseurs en Afrique de l'Ouest. Montpellier : CIRAD, 43 p.

Technical and research document
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_562876.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Abstract : Le Cirad (Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement) et le Service de Coopération et d'Action Culturelle (SCAC) de l'ambassade de France au Bénin ont organisé, du 18 au 20 octobre 2011 à Cotonou, un atelier d'échanges et d'écriture de projet sur le thème "habitat et plantes compagnes". Cet atelier a conforté le réseau de recherche et de formation sur la gestion des bio-agresseurs en confirmant la nécessité de prendre en compte l'ensemble des interactions au niveau du paysage. Cet atelier, réunissant une quarantaine de chercheurs et d'enseignants-chercheurs du Sénégal, du Mali, du Burkina Faso, du Niger, du Togo, du Bénin et de France, avait pour objectif de faire un point sur les connaissances sur ce thème et de rassembler des éléments visant l'élaboration de prépropositions de projets. Cette action se place dans le cadre du dispositif Divecosys (Diversification des systèmes de culture et gestion agro-écologique des bio-agresseurs en Afrique de l'Ouest), lancé à Cotonou en novembre 2009. Dans un contexte en constante évolution en Afrique de l'Ouest sous l'effet du changement climatique, de l'indispensable gestion des ressources naturelles et de l'augmentation de la demande des populations urbaines, la maîtrise des bio-agresseurs doit évoluer vers une approche qui utilise mieux les fonctions écologiques dans la production agricole aux niveaux de la parcelle, du bassin versant et du paysage. Globalement, il s'agit de maintenir les potentiels de productions agricoles tout en limitant l'usage des biocides pour protéger l'environnement (sol, eau, biodiversité) et la santé humaine. Le dispositif Divecosys vise à constituer une communauté scientifique de chercheurs et d'enseignants-chercheurs du Sud et du Nord autour de la thématique de la gestion agroécologique des bio-agresseurs des systèmes de culture en Afrique de l'Ouest. Il doit aider à la conception et au développement de méthodes de lutte innovantes contre les bio-agresseurs s'appuyant sur le concept de l'agro-écologie. Un tel dispositif favorise la promotion d'une production scientifique d'excellence en partenariat par une approche participative et pluridisciplinaire (co-publications, transfert des innovations) ; Divecosys créera des liens forts entre les structures de recherche et les universités à travers la formation à la recherche (cours, encadrement MSc, PhD...). En début d'atelier, le sujet a été introduit par trois présentations liminaires pour bien mettre en évidence la nécessité d'élargir les échelles de travail et l'intérêt de la modélisation des processus biologiques : agro-écologie des paysages, télédétection et outil de modélisation. L'atelier a permis de partager des expériences entre les chercheurs et les enseignants-chercheurs ; le dispositif d'animation scientifique par pays a été précisé afin de créer une dynamique commune permettant de répondre rapidement aux appels d'offre de projet des bailleurs de fonds dans le domaine de la lutte contre les bio-agresseurs. Au niveau de la recherche, le rôle des plantes compagnes des cultures peut s'appréhender à trois niveaux complémentaires : comme association de cultures ou d'espèces spontanées dans la parcelle, comme successions des cultures dans le temps sur la même parcelle ou comme arrangement dans l'espace et le temps à l'échelle du terroir. A la suite des discussions en micro-ateliers, les modèles biologiques cultures / bio-agresseurs ont été définis ; les participants ont insisté sur la nécessité de prendre en compte les connaissances locales des agriculteurs et de valoriser la bibliographie locale (littérature grise) autant que les publications dans les revues internationales. Parmi toute la diversité de la flore présente en Afrique de l'Ouest, plusieurs tâches sont à réaliser : identifier les plantes compagnes candidates qui jouent un rôle dans les cycles de développement des bio-agresseurs, en s'appuyant sur les connaissances endogènes ; caractériser les dynamiques

Mots-clés Agrovoc : Formation, Flore, Agroécosystème, Télédétection, Modèle de simulation, Plante de culture, Plante, Lutte intégrée, Ravageur des plantes, agroécologie

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique occidentale

Classification Agris : H01 - Protection of plants - General aspects
P01 - Nature conservation and land resources
C20 - Extension

Auteurs et affiliations

  • Marnotte Pascal, CIRAD-PERSYST-UPR SCA (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/562876/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]