Agritrop
Home

La maladie de Newcastle

Rasamoelina-Andriamanivo Harentsoaniaina, Molia Sophie, Razafindraibe N.P., Andria-Mananjara Diana Edithe, Rakotomanana O.D., Chevalier Véronique. 2016. La maladie de Newcastle. In : Recherche interdisciplinaire pour le développement durable et la biodiversité des espaces ruraux malgaches. Application à différentes thématiques de territoire. Duchaufour Hervé (ed.), Razafimbelo-Andriamifidy Tantely (ed.), Rakotoarisoa Jacqueline (ed.), Ramamonjisoa Bruno (ed.), Rakotondravao. SCAC, PARRUR. Antananarivo : MYE, pp. 269-308.

Book chapter
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
583751.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : The Newcastle disease

Abstract : La maladie de Newcastle est une maladie virale des oiseaux, très contagieuse et présente partout dans le monde. Sa présentation clinique est variable. Elle se manifeste généralement par des signes respiratoires mais le tableau clinique peut être dominé par un abattement, des symptômes nerveux ou des diarrhées. Historiquement, la maladie a été découverte en Indonésie en 1926 (Kraneveld, 1926). Mais elle a tiré son nom de la ville de Newcastle-on-Tyne en Angleterre, où elle est apparue en 1927 (Doyle, 1927). Cette maladie constatée dans le monde entier, est actuellement maitrisée au Canada, aux Etats-Unis d'Amérique et dans certains pays de l'Europe occidentale. Elle persiste dans différentes régions d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud. Toutefois, étant donné que les oiseaux sauvages peuvent parfois être porteurs du virus sans contracter la maladie, des foyers peuvent apparaître partout où existent des élevages de volailles (OIE, 2016). A Madagascar, elle constitue la cause la plus importante des mortalités aviaires, notamment chez les animaux non vaccinés. De nombreuses mesures de lutte s'imposent pour une meilleure production avicole. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : The Newcastle disease is a viral disease of birds, highly contagious and presents worldwide. Its clinical presentation is variable. It usually presents with respiratory signs but the clinical picture may be dominated by a depression, nervous symptoms or diarrhea. Historically, the disease was discovered in Indonesia in 1926 (Kraneveld, 1926). But it took its name from the city of Newcastle-on-Tyne in England, where she appeared in 1927 (Doyle, 1927). This disease found worldwide, is currently under control in Canada, the United States of America and some countries of Western Europe. It persists in various parts of Africa, Asia and South America. However, given that wild birds can sometimes carry the virus without becoming ill, outbreaks can occur wherever there are poultry (OIE, 2016). In Madagascar, it is the most important cause of bird mortality, particularly among unvaccinated animals. Numerous control measures are necessary to improve poultry production. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Maladie de Newcastle, Paramyxovirus aviaire, Oiseau, Animal sauvage, Volaille, Aviculture, Genre humain, Contrôle de maladies, Méthode d'élevage, Vaccination, Circuit de commercialisation, Surveillance épidémiologique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Madagascar

Classification Agris : L73 - Animal diseases
000 - Other themes

Champ stratégique Cirad : Axe 4 (2014-2018) - Santé des animaux et des plantes

Auteurs et affiliations

  • Rasamoelina-Andriamanivo Harentsoaniaina, CENDRADERU (MDG)
  • Molia Sophie, CIRAD-ES-UPR AGIRs (MDG)
  • Razafindraibe N.P., Université d'Antananarivo (MDG)
  • Andria-Mananjara Diana Edithe, Université d'Antananarivo (MDG)
  • Rakotomanana O.D., Université d'Antananarivo (MDG)
  • Chevalier Véronique, CIRAD-ES-UPR AGIRs (KHM)

Autres liens de la publication

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/583751/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-06-08 ]