Agritrop
Home

Assessing the extent and use of risk analysis methodologies in Africa using PVS derived data

Bastiaensen Patrick, Abernethy D., Etter Eric. 2017. Assessing the extent and use of risk analysis methodologies in Africa using PVS derived data. Revue scientifique et Technique - Office International des Epizooties, 36 (1) : pp. 163-174.

Journal article ; Article de recherche ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
Bastiaensen 17 Assessing the extent and use of risk analysis.pdf

Télécharger (132kB) | Preview

Titre français : Evaluation de la portée et de l’utilisation des méthodes d’analyse du risque en Afrique, d’après les données du Processus PVS d’évaluation des performances des Services vétérinaires / Titre espagnol : Evaluación de la implantación y el uso de métodos de análisis de riesgos en África con datos resultantes del Proceso PVS (prestaciones de los Servicios Veterinarios)

Quartile : Q2, Sujet : VETERINARY SCIENCES

Abstract : African countries that wish to export are increasingly faced with import risk assessments from importing countries concerned about the sources of their imported goods. Other risk analysis methodologies and approaches are also employed, which focus on animal and human health within countries and communities. Based on an analysis of evaluations conducted by the World Organisation for Animal Health (OIE), using the Performance of Veterinary Services Tool, the authors attempt to define current practice in Africa and degrees of compliance with the World Trade Organization Agreement on the Application of Sanitary and Phytosanitary Measures ('SPS Agreement') and OIE standards. To assist in this task, the authors also make use of a review of selected risk assessment reports. Results point to a lack of technical capacity and capability to conduct risk assessments in compliance with OIE standards (except in the case of three countries), ranging from an outright absence of any form of (documented) risk assessment and consecutive risk management decisions (level of advancement 1) to shortcomings in one or several aspects of the risk assessment process. This is confirmed by a number of case studies, half of which have been produced by international consultants. The major recommendations of this paper are i) to strengthen the human resources pool for conducting risk assessments and ii) to establish dedicated risk assessment units, with clear terms of reference, job descriptions and policies, procedures and protocols. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Les pays africains souhaitant accéder aux marchés d'exportation sont confrontés à la réalisation de plus en plus fréquente d'appréciations du risque à l'importation par les pays importateurs, qui cherchent à vérifier les sources d'approvisionnement des marchandises qu'ils importent. D'autres méthodologies d'analyse du risque sont également pratiquées, axées sur la santé animale et la santé humaine au niveau des pays et des communautés. À partir d'une analyse des évaluations réalisées par l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) au moyen de l'Outil d'évaluation des performances des Services vétérinaires, les auteurs tentent de définir les pratiques actuelles en Afrique ainsi que le niveau de conformité des pays à l'Accord sur l'application des mesures sanitaires et phytosanitaires de l'Organisation mondiale du commerce (" Accord SPS ") et aux normes de l'OIE. Pour ce faire, les auteurs s'appuient également sur l'analyse d'une sélection de rapports d'appréciation du risque. Les résultats laissent apparaître l'inadéquation des capacités et des compétences techniques dédiées à l'appréciation du risque par rapport aux normes de l'OIE (à l'exception du cas de trois pays), depuis l'absence totale d'appréciation du risque à partir d'éléments documentés et de décisions relevant de la gestion de ce risque (niveau d'avancement 1), jusqu'à des insuffisances concernant un ou plusieurs aspects du processus d'appréciation du risque. Cette analyse est confirmée par une série d'études de cas, dont la moitié a été produite par des consultants internationaux. Les auteurs recommandent principalement de renforcer les ressources humaines dédiées aux appréciation du risque et de mettre en place des unités dédiées, en déterminant clairement leur mandat, leur fonction, ainsi que les politiques à mener, les procédures applicables et les protocoles à suivre. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : L73 - Animal diseases
E71 - International trade

Champ stratégique Cirad : Axe 4 (2014-2018) - Santé des animaux et des plantes

Auteurs et affiliations

  • Bastiaensen Patrick, OIE (KEN)
  • Abernethy D., University of Pretoria (ZAF)
  • Etter Eric, CIRAD-BIOS-UMR ASTRE (ZAF)

Source : Cirad-Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/586652/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-03-30 ]