Agritrop
Home

Etude comparée des industries de l'ananas aux îles Hawaï, à Formose, aux Philippines et en Malaysia. I. Hawaï

Py Claude. 1965. Etude comparée des industries de l'ananas aux îles Hawaï, à Formose, aux Philippines et en Malaysia. I. Hawaï. Fruits, 20 (2) : pp. 59-70.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img] Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_457870.pdf

Télécharger (2MB)

Abstract : Dans le contexte actuel de concurrence internationale en matière d'ananas (principalement en ce qui concerne les conserves) il est essentiel de connaître le potentiel des principaux pays producteurs. Alors qu'en général le potentiel est envisagé sous l'angle quantitatif, il apparaît qu'il est bien préférable de connaître le potentiel sous l'angle "prix de revient". En visitant Hawaï, Formose, les Philippines et la Malaysia l'auteur a essayé de dégager les principaux facteurs qui déterminent la position de chacun d'eux à cet égard, en s'efforçant en particulier de préciser les conditions écologiques d'exploitation, le coût de la main d'oouvre, la valeur du matériel végétal, l'état d'avancement des connaissances... A ce dernier point de vue les Iles Hawaï se classent évidemment largement en tête, mais sont "handicapées" par un coût très élevé de la main-d'oeuvre groupée en une "Union" très agissante. Seule une mécanisation très poussée et des techniques agricoles et industrielles très avancées permettent à cet Etat américain de soutenir la concurrence. Formose, est moins bien placé qu'Hawaï du point de vue écologique, son matériel végétal n'a pas la valeur de celui d'Hawaï et les possibilités de mécanisation sont plus limitées, mais ce pays a une main-d'oeuvre très bon marché et très industrieuse qui lui permet d'obtenir un prix de revient difficilement égalable. Les compagnies américaines qui se sont installées aux Philippines ont cherché à retrouver un "milieu" aussi voisin que possible de celui qu'elles connaissaient aux Iles Hawaï, elles cultivent des plateaux facilement mécanisables, mais la main-d'oeuvre y étant bon marché, il n'est pas nécessaire actuellement d'y "pousser" la mécanisation. La Malaysia devrait pouvoir trouver des conditions d'exploitation de l'ananas analogues à celles de Formose. Elle est cependant fortement handicapée par la nature des terrains où elle cultive l'ananas, où toute mécanisation est pratiquement impossible et par la pauvreté de son matériel végétal

Mots-clés Agrovoc : Technologie alimentaire, Industrie alimentaire

Mots-clés géographiques Agrovoc : Hawaï

Mots-clés complémentaires : Ananas

Auteurs et affiliations

  • Py Claude

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/457870/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-30 ]